dimanche 24 septembre 2017 - 05:19

La formation

Les formations initiales

puce_formation Elargissement et hybridation des compétences éditoriales

Si le cœur de métier de la presse écrite demeure la production de contenus éditoriaux, celle-ci s’oriente de plus en plus vers la production multimedia. La diversification en matière de production de contenus oriente les formations vers la maîtrise de nouveaux outils. De nouveaux modes d’écriture et de mise en scène de l’information apparaissent, qui favorisent le développement et le rapprochement de compétences autrefois distinctes, liées à l’éditorial, à l’univers graphique et au développement informatique.

D’autres activités et métiers, plus ou moins proches de l’éditorial, jouent également un rôle important et grandissant au sein des entreprises de presse : les activités de recherche et de collecte d’informations de toutes natures – y compris l’image (documentaliste multimédia), les activités de médiation, de suivi de l’audience et des communautés de lecteurs sur les différents réseaux sociaux (animateur de communautés), les activités de diffusion des contenus (sémantisation et référencement).

puce_formation Montée des compétences marketing et commerciales

Les équipes marketing développent des actions de marketing innovantes pour soutenir les ventes. On assiste à une montée des techniques marketing visant l’acquisition et le développement de l’audience (prospection et fidélisation, approche et suivi des communautés sur les réseaux sociaux).

Pour ce faire, le marketing s’appuie sur une connaissance approfondie des usages des lecteurs et des contributeurs de l’information (bloggeurs ou autres) et l’exploitation de bases de données partagées.

Les pratiques commerciales s’orientent également vers une meilleure connaissance du client et de ses besoins, dans un contexte de diversification des offres.

Les techniques et les approches de marketing direct se renforcent. Le suivi des clients s’effectue de plus en plus avec des outils CRM (management de la relation client), complétés par des systèmes e-CRM (pour les clients internet).

Toutes ces compétences ne s’acquièrent pas en formation initiale, mais certains contenus de formation initiale ont néanmoins su s’adapter à ces différentes évolutions.

puce_formation Les formations initiales

  • Les formations au journalisme

Alors que la formation « sur le tas » a longtemps été considérée comme la norme, les cursus reconnus par la profession sont plus nombreux (de 8 en 1990, on est passé à 14 en 2013). Environ 400 jeunes diplômés sortent chaque année d’une école reconnue, mais pourtant leur poids est de plus en plus faible parmi les journalistes encartés : ils représentaient 12,3 % des nouvelles cartes en 2010, alors que ce pourcentage était jusqu’ici proche de 15 %. Tous les cursus de formation au journalisme ont aujourd’hui intégré la nécessité de formations au multimedia.

Pour tout savoir sur les formations reconnues et les métiers du journalisme : le « petit manuel » édité par la fondation « Culture & Diversité« .

  • Les formations au marketing

Il n’existe pas de formations dédiées au marketing éditorial et à l’acquisition d’audience en presse et les différentes pratiques sont souvent empruntées des écoles de commerce ou des universités. On trouvera ainsi des modules de formation spécifiques dédiés au marketing ou au management des medias dans les principales écoles de marketing ou de journalisme.

  • Les formations commerciales

Il n’existe pas non plus de formation commerciale dédiée aux métiers de la vente et de l’abonnement en presse, et ce sont souvent des formations généralistes ou une bonne connaissance des contenus de presse et des différents supports de vente (de plus en plus orientés multimédia) qui orientent les choix des entreprises en matière de recrutement. Il est cependant conseillé d’avoir suivi un module de formation dédié à la dimension commerciale en presse, modules qui peuvent être proposés par les écoles de commerce ou de marketing reconnues.

  • Les formations à la documentation

L’Association des professionnels de l’information et de la documentation (ADBS) propose sur son site un ensemble de formations initiales relativement complet. Cette association propose également des modules de formation en documentation multimédia et à la pratique de nouveaux outils de recherche.

A l’université, des formations de deux à cinq ans préparent aux métiers de la documentation. Certains masters se spécialisent sur un aspect du métier, tel que la veille, les techniques d’archivage… Des écoles, comme l’Institut National des Techniques de la Documentation (INTD), forment aussi à ces métiers.

L’INA SUP (l’école de l’Institut National de l’Audiovisuel) propose aujourd’hui une formation complète de documentaliste multimédia. Cette formation permet d’acquérir les compétences documentaires « classiques » (référencement, indexation, diffusion, recherche, etc.), une bonne culture des media et des différents genres informationnels, ainsi que des connaissances informatiques, techniques, juridiques en audiovisuel et web. Il s’agit donc d’une formation assez complète, qui permet d’appréhender les différents contenus et leurs supports de diffusion.

Les sites du CIDJ et de l’ONISEP constituent des ressources intéressantes pour la recherche d’une formation initiale spécifique.