dimanche 24 septembre 2017 - 05:16

Ressources

« Le journalisme en questions »

SOUS LA DIRECTION DE JEAN-MARIE CHARON ET JACQUELINE PAPET
PREFACE D’AURELIE FILIPPETTI
EDITIONS L’HARMATTAN / INA EDITIONS

Cet ouvrage présente la synthèse de la 4ème Conférence Nationale des Métiers du Journalisme (CNMJ), qui s’est tenue les 26 et 27 septembre 2013 à l’UNESCO.
Pour cette 4ème édition, la CNMJ a décidé de se positionner dans une vision prospective.

« … Face à la redéfinition de médias en crise, à l’apparition de nouveaux métiers accompagnant de nouveaux outils, il fallait sortir du prisme purement français et aller chercher « ailleurs » les réponses aux interrogations qui agitent le monde de la presse. Ces actes confirment l’intérêt de cette démarche ».

puce_ressources En résumé :

Dans un contexte qualifié de crise (chute des recettes publicitaires, transformation des modèles économiques), le secteur de la presse est amené à se transformer profondément. Un certain nombre de frontières s’abolissent, qui conduisent la presse à s’interroger sur les rapports qu’elle devra entretenir demain avec ses lecteurs, et sur la valeur de la médiation et des contenus d’information. Les stratégies à adopter face à ces transformations sont nombreuses et les entreprises de presse s’interrogent aujourd’hui sur la manière de valoriser leurs activités.

De nombreux exemples présentés dans cet ouvrage illustrent les innovations en cours dans les entreprises de presse. Ces innovations ne portent pas uniquement sur les contenus, mais également sur les modalités d’accès de ces contenus (big data, data journalisme,..). Un certain nombre de « mots clés » sont ainsi prononcés, comme innovation, marque, audience, journalisme et information, qui structurent la réflexion en matière de stratégie de développement et de nouveaux modèles économiques.

puce_ressources L’ouvrage comporte six parties essentielles :

La première partie présente les nouveaux modèles économiques, dans un contexte de mutation fort qui oblige les entreprises de presse à repenser leurs stratégies et leur organisation.

La seconde partie présente les principales statistiques sur l’emploi dans ce secteur. Les sources proviennent de la caisse de retraite et de prévoyance Audiens, de l’OPCA Afdas, et de la CCIJP.

La troisième partie adopte une perspective internationale. Plusieurs exemples ont été sélectionnés en Europe (Allemagne, Espagne, Italie, Grande Bretagne) et deux cas ont également été pris aux Etats-Unis et au Québec. Ils permettent d’appréhender la manière dont sont pensées et structurées les rédactions et les métiers.

La quatrième partie s’intéresse à l’organisation des rédactions, pour certaines en pleine métamorphose : fusion, segmentation, mutualisation, polyvalence des journalistes, spécificité des supports, missions nouvelles, modes de narration émergents… Les expériences sont diverses et font état d’échecs et de réussites, et concernent tout à la fois les rédactions de presse écrite, audiovisuelles, les pure players ou multimédia.

La cinquième partie donne carte blanche à la CCIJP (Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels), par la voix de son ancien président, Eric Marquis. Dans un contexte d’évolution de la profession, quels critères privilégier pour délivrer le fameux sésame ?

Enfin, la dernière partie est consacrée aux nouvelles formes d’activité journalistiques : pratiques liées aux nouvelles formes d’écriture, mise en forme, diffusion, valorisation de l’information, mais aussi nouveaux rapports à l’audience, qui participe dorénavant à l’information et interagit avec les journalistes. Ces évolutions conduisent notamment à s’interroger sur la place de nouvelles pratiques, connexes au métier de journaliste, et qui font parfois polémique, comme le marketing éditorial.

Se procurer l’ouvrage :
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=43495